La composition chimique de la peinture acrylique

Lorsque l’on débute avec la peinture acrylique, on a souvent une tonne de questions, quant au produit lui-même. Et soyons honnêtes aussi, même si nous sommes a un niveau plus avancé en termes de technique, on peut quand même avoir certaines questions. Après tout, nous ne sommes jamais trop connaisseurs. 

Au-delà des techniques comprendre les produits en tant que tels est une des clés majeures vers la maîtrise de votre art.

Et c’est dans cet objectif que je vous offre une mini série sur le sujet.

On commence avec le premier épisode :

 

La composition chimique de l’acrylique

 

L’acrylique est un des plus jeunes médiums dans l’histoire du matériel d’art. Il est arrivé vers les années 1950-60.

En comparaison à la peinture à huile qui remonte au XVe siècle.

Les marques Golden et Liquitex s’attribuent l’originalité de la conception. Toutefois, on retrouve certaines traces de la première acrylique au Mexique dans les années 50, notamment avec les peintres muralistes.

L’acrylique matérialise l’état d’esprit innovateur de cette génération. À l'heure actuelle, c'est LE médium qui nous offre le champ de possibilités le plus vaste.

 

La peinture acrylique existe grâce à 3 composants principaux :

  • l’eau
  • Les pigments
  • Le liant

 

 

L’eau

L’eau est dans la composition chimique de la peinture acrylique, mais c’est aussi  l’élément que l’on utilise pour la diluer, dissoudre et nettoyer la peinture et nos outils. Alors que si nous comparons avec la peinture à l’huile, elle est à base d’huile (AHAA) et se nettoie et se dilue avec un solvant spécial  (médium inodore ou white spirit) et de la  térébenthine.

L’acrylique se dilue à l’eau, OUI ! Mais attention à la dilution. On ne doit pas dépasser 25% d’eau pour 75% de peinture. Ce qui équivaut a 1/4 d’eau pour 3/4 de peinture maximum.

Acrylique trop diluée

Acrylique trop diluée

Nous aborderons ce sujet plus en détail dans le prochain article : Les caractéristiques (à venir très très bientôt).

 

 

Les pigments 

Crédit photo : Dan Brady www.flickr.com/photos/11853009@N07/1382064

Crédit photo : Dan Brady | www.flickr.com/photos/11853009@N07/1382064

 

Les pigments sont des poudres colorées qui déterminent les différentes caractéristiques de la couleur choisie, telles que :

  • la couleur,
  • l’opacité / la transparence,
  • la résistance à la lumière (appelée aussi solidité à la lumière) 
  • le pouvoir colorant,
  • influence le prix et la série (étiquette, qualité)

La couleur

La couleur est déterminée par les pigments utilisés dans la composition. Un pigment bleu donnera une peinture bleue … Logique HAHA … Les pigments peuvent aussi être mélangés entre eux et ainsi créer une multitude de nuances et de camaïeux. Pour le plus grand plaisir de nos yeux et de notre créativité.

 

L’opacité ou la transparence

Cette caractéristique est dans la nature du pigment choisi (donc de la couleur). Elle fait partie de son "ADN". Un peu comme pour nous les humains, moi par exemple c’est dans ma nature d’être brune. Donc si une couleur est transparente cela n’a rien avoir avec la qualité de la marque, mais c’est bien dans la nature de cette couleur d’être transparente.

Cependant, les marques peuvent venir influencer plus ou moins cette caractéristique.

Opaque ou transparente ???

Nous verrons dans l’article Symboles et légendes des étiquettes, comment savoir si le tube de peinture que nous avons en main est transparent ou opaque.

 

 

La résistance à la lumière

La résistance à la lumière (ou solidité à la lumière) est elle aussi influence par les pigments choisis dans la composition de la couleur. Cette qualité correspond à ce que l’on pourrait appeler la durée de vie d’une couleur lorsque cette dernière est exposée à la lumière.

Avec le temps certaines couleurs pâliront jusqu’à même disparaître. C’est le cas notamment des couleurs fluo.

Cette caractéristique fait elle aussi partie de "l’ADN" des pigments. Elle aussi peut être modifiée par les fabricants.

Nous verrons également dans l’article Symboles et légendes des étiquettes, comment savoir si notre couleur est résistante a la lumière ou non. Dans tous les cas, heureusement pour nous, une couche de vernis adapté nous permettra de contrer le "vieillissement" de nos couleurs.

 

Le pouvoir colorant

Le pouvoir colorant est le pouvoir d’influence d’une couleur sur une autre couleur. Il est déterminé par le type de pigment, la quantité de pigments et le raffinement du broyage. Plus on broie le pigment, plus son pouvoir colorant est élevé. Plus le pouvoir colorant d'une peinture est élevé, moins il faut de pigment pour influencer une autre couleur.

Par exemple, il nous faudra un tout petit peu de noir pour teinter notre blanc en gris.

En revanche, il nous faudra beaucoup plus de blanc pour amener notre noir vers le gris.

Le noir a un pouvoir colorant beaucoup plus fort que le blanc.

Cette notion est très importante à maitriser lorsque l’on veut mélanger nos couleurs.

 

Les premières sources de pigments étaient d’origine animale, végétale ou minérale. Aujourd’hui la grande majorité est de fabrication synthétique.

Dans cette grande famille des pigments, il y a des pigments qui coutent plus cher que d’autres. Ceci va influencer la qualité de la couleur choisie et de fait, le prix.

Nous aborderons ce point également dans l’article Symboles et légendes des étiquettes, et dans Les différentes qualités.

 

Ces poudres magiques ne dissolvent pas dans l’eau.

Pour pouvoir les répartir, il est nécessaire de les broyer et de les étendre dans un liant.

L’action de broyage influence aussi la qualité de la couleur. Plus les pigments sont broyés, plus les couleurs seront vibrantes et riches.

 

Le liant

Le liant est une émulsion d'eau et de résine acrylique (polymère). Dans ce composant aussi, il y a différentes qualités, différentes viscosités , textures et différents finis. 

Ces différences agiront sur les résultats des effets recherchés et les techniques utilisées.

Elles influenceront bien évidemment nos préférences en tant qu’artiste … et notre budget.

 

Et voilà, j’espère que ce premier article aura répondu à quelques questions que l’on peut se poser, surtout lorsque l’on débute avec la peinture acrylique.

C’est ici que se termine notre premier article d’introduction à cette série sur l’acrylique.

On se retrouve dans le prochain article : 

Cliquez ici pour le lire.

 

Si vous avez des questions, des commentaires, inscrivez-les juste en dessous. Vous pouvez aussi me les adresser par courriel. J’y répondrai avec plaisir.

D'ici là, amusons-nous dans nos univers colorés.

Prenez soin de vous.

janvier 27, 2021 Écrit par Edwidge De Mota

Laisser un commentaire

Avertissement : les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.